AUTONOMIE, SANS S'APITOYER

À propos d'APBP

L'origine des Artistes Peintres de la Bouche et du Pied (APBP) remontent à 1957 lorsque le peintre Erich Stegmann et un petit groupe d’artistes handicapés de huit pays européens se réunissent pour inaugurer une association d’entraide.

Un survivant de la polio, monsieur Erich Stegmann, qui a grandi privé de l'usage de ses bras, a pourtant fait carrière en Allemagne en peignant avec un pinceau dans sa bouche. Il était convaincu que si les peintres ayant des déficiences similaires formaient une coopérative, il leur serait possible de vivre de leurs efforts artistiques et de jouir d’un sentiment de sécurité de travail qui leur avait échappé jusque-là.

Cet objectif devait être atteint en vendant les reproductions de leurs oeuvres sous forme de cartes de vœux, de calendriers, d’impressions et de livres illustrés. Le résultat est devenu tel qu'un mouvement artistique mondial unique s'est développer.

La vision principale de Monsieur Stegmann était que l'APBP ne soit jamais  considérée comme une oeuvre de charité, même si ses membres étaient en fauteuils roulants ou cloués dans des lits d’hôpitaux.

Pour Stegmann, le mot charité était aussi répugnant que le mot pitié. L'APBP continue de ne pas être une œuvre de charité et elle ne se conforme pas aux conditions requises pour obtenir des subventions.

La devise de l'APBP au Canada demeure «Autonomie, sans s'apitoyer».

Automne 2008 - Peint avec le pied par Daniel Laflamme


«On réalisa tout à coup que ce garçon atteint de la paralysie cérébrale (Daniel Laflamme) avait un talent artistique véritable. L'intérêt démontré pour son travail lui a permis de croire en son propre talent.»

- Traduction d'un extrait du livre «Artists Above All» par Marc Alexander

Si vous souhaitez connaître davantage les antécédents d'APBP, nous vous invitons à regarder la capsule vidéo ci-dessous.

 

 

Consulter notre magasin